sábado, 20 de agosto de 2016

Saint-Gilles / Puerta Grande para Manolo Vanegas. 20/08.


                                             Saint-Gilles (Francia). Sabado 20 de Agosto.

Novillos de Gallon, Blohorn, Alain y Frédérique Tardieu, Cuillé, Los Galos y San Sebastian.

Manolo Vanegas, oreja y oreja;

Andy Younes, oreja y oreja;

Adrian Salenc, dos orejas y oreja.

A continuación crónicas de la actuación de Manolo Vanegas por Actutoro y CorridaFrance, asi como imágenes captadas por el lente de El Tico…






Actutoro: En ouverture de cette novillada concours sortit un Gallon, de façon surprenante puisque l'élevage de Los Galos possède l'ancienneté à Madrid, ce fut un animal maniable bien que manquant de classe et de force. Il permit néanmoins à Manolo Vanegas de lui servir une faena bien construite plaisante sur les deux cornes. Accrochage sans conséquence à la mort. Oreille.


Le Cuillé sorti en quatrième position fut un animal compliqué. Il ne s'employa jamais et avait des charges courtes. Manolo fit un effort pour parvenir à lui arracher des séries méritoires sur les deux cornes se faisant soulever par deux fois alors que son adversaire le défié du regard. Estocade. Oreille.


Alexandre Guglielmet / CorridaFrance: Novillo de Gallon (n°37, 03/13) : Manolo Vanegas accueillit un utrero jabonero, par de douces veroniques. Il lui fit administrer deux rations de fer, où le bicho se montra brave, poussant notamment de belle manière sur la première. Le vénézuélien partit ensuite au quite pour quatre chicuelinas de bon goût, avant de brinder à l'assistance. Entame de faena plein centre, par une surprenante arrucina, avant que le Gallon ne perde immédiatement les mains. Manolo dut adapter son combat face à ce faible bicho. Toreant à mi hauteur et développant une muleta douce, il parvint, sous la musique, à construire une faena templée et dominatrice, qui connut de très bons moments sur les deux rives. Il agrémenta le tout par redondos, passe dans le dos et molinette. Lors de la suerte suprême, il se fit vilainement accrocher sans conséquence, sur sa deuxième tentative qui fit mouche. Oreille.


Novillo de Cuillé (n°25 , 05/13) : Sous une pluie battante, Manolo Vanegas le salua par larga, avant de le conduire pour deux rencontres prises de loin, mais sans qu'il ne s'investisse dans le caparaçon. Au dernier tercio, ce Cuillé de présentation sérieuse se révéla très compliqué, plus intéressé par l'homme que par le leurre. Vanegas ne baissa jamais les bras et lui imprima une faena honnête et très engagée, allant jusqu'aux accrochages. Faisant un très bel effort, il réussit à extirper à ce malintentionné novillo de très valeureux muletazos inespérés, remplis de courage. Oreille après entière.













Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...